Voir la galerie
Rencontre

24 Juin | 17h

Écrire le théâtre à partir de l'expérience noire

Dans le cadre de Massilia Afropea à la Friche la Belle de Mai

Gerty Dambury, Laetitia Ajanohun, Nelson Rafael Madell, rencontre animée par Maboula Soumahoro

Friche la Belle de Mai - IMMS Salle Michel Corvin,
Marseille

  • Entrée Libre

La question posée par cette rencontre est celle de savoir comment l’écriture dramatique est traversée par l’expérience africaine ou afrodescendante. Existe-t-il des points communs entre les travaux d’artistes issus du Continent Rouge ? Quels sont ils ? Quelles différence entre écrire à partir de l’afrodescendance ou de son expérience africaine ?

En savoir plus

Nelson-Rafaell Madel:
Comédien solaire et jeune metteur en scène de talent, Nelson-Rafaell Madel a remporté le prix 2015 Théâtre 13/ Jeune metteur en scène avec le spectacle Ezulie Dahomey, déesse de l’Amour de Jean René Lemoine. Il crée avec la même équipe pluridisciplinaire Au plus noir de la nuit, d’après le roman de Sud-Africain André Brink. Cette histoire qui se déroule pendant l’apartheid est celle de Joseph Malan, homme noir né dans une ferme, devenu comédien à Londres, qui fonde en Afrique du Sud une compagnie de théâtre et vit une passion dangereuse avec Jessica, une femme blanche.
Nelson-Rafaell Madel s’est formé en Martinique notamment auprès de Yoshvani Médina, metteur en scène cubain puis de Claude Buchvald à Paris. Il fonde la compagnie Théâtre des Deux Saisons en 2007. Il met en scène Minoé, d’Isabelle Richard Taillant (2010), P’tite Souillure de Koffi Kwahulé (avec Damien Dutrait, 2013), Nous étions assis sur le rivage du monde, de José Pliya (2014).

 

Gerty Dambury:
Gerty Dambury est née à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) en 1957, elle est invitée par la fondation Camargo où elle travaille autour de la mise en question de l’africanité (ou non africanité). Après des études d’anglais et d’arabe à l’Université Paris VIII, Vincennes, elle complète sa formation par des études d’Art et Spectacle à l’université Paris X de Nanterre. Elle écrit pour le théâtre depuis 1981 et ses pièces, dont certaines sont traduites en anglais et en espagnol (Lettres Indiennes, Trames) ont été montées en Guadeloupe, Martinique, Avignon, Paris et New York. Elle est également poète et nouvelliste.

Laetitia Ajanohun: 
Laetitia Ajanohun a été formée à l’Institut des Arts de Diffusion en tant que comédienne. Très vite l’envie, l’urgence d’écrire et de mettre en scène se sont manifestées en elle, tout comme le désir d’arpenter des ailleurs. Elle se met, alors, à élaborer des projets et à jouer dans des créations à Bruxelles mais aussi à Montréal, en France, à Berlin, à Cologne ainsi que dans différents pays de l’Afrique francophone (Burkina-Faso, RDC, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal,…)
Elle travaille, entre autres , depuis 5 ans en tant que comédienne, collaboratrice artistique ou metteure-en-scène dans la compagnie française Les Bruits de la Rue dirigée par Dieudonné Niangouna Shéda pièce fleuve jouée en 2013 au Festival d’Avignon et en tournée en France, en Hollande et en Argentine. Elle a également écrit une petite dizaine de textes de théâtre et édité entre autres La Noyée aux éditions l’Harmattan ou Les mots sont manouches aux éditions Lansman.

Maboula Soumahoro:
Maboula SoumahoroLaetitia Ajanohun a été formée à l’Institut des Arts de Diffusion en tant que comédienne. Très vite l’envie, l’urgence d’écrire et de mettre en scène se sont manifestées en elle, tout comme le désir d’arpenter des ailleurs. Elle se met, alors, à élaborer des projets et à jouer dans des créations à Bruxelles mais aussi à Montréal, en France, à Berlin, à Cologne ainsi que dans différents pays de l’Afrique francophone (Burkina-Faso, RDC, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal,…)
Elle travaille, entre autres , depuis 5 ans en tant que comédienne, collaboratrice artistique ou metteure-en-scène dans la compagnie française Les Bruits de la Rue dirigée par Dieudonné Niangouna Shéda pièce fleuve jouée en 2013 au Festival d’Avignon et en tournée en France, en Hollande et en Argentine. Elle a également écrit une petite dizaine de textes de théâtre et édité entre autres La Noyée aux éditions l’Harmattan ou Les mots sont manouches aux éditions Lansman. est professeure certifiée d’anglais, docteure en civilisation du monde anglophone et maîtresse de conférences au sein du département d’anglais de l’université de Tours. Depuis 2015, elle dispense également des enseignements au sein des programmes Europe-Afrique et Europe-Amérique du Nord de Sciences Po Paris. De 2009 à 2011, Maboula Soumahoro a été Visiting Professor à Bard College (Bard Prison Initiative).
Maboula Soumahoro est spécialiste en études états-uniennes, afro-américaines et de la diaspora noire/africaine. Elle a été chercheuse invitée au sein du département d’Histoire (2002) et de l’Institut de recherche en études afro- américaines (2003) de la Columbia University à New York avant d’y enseigner de 2008 à 2009, puis de nouveau au cours de l’année universitaire 2016-2017. Cette même année, elle a également été nommée Visiting Faculty à Bennington College (Etats-Unis). Depuis 2012, en tant que présidente de l’association Black History Month, Maboula Soumahoro est fondatrice et co-organisatrice du festival Black History Month/Journées Africana, une célébration de l’histoire et des cultures des mondes noirs. De 2013 à 2016, elle a été membre du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE).

Dates et horaires

Durée : 1h30

Infos billetterie

Entrée libre

Infos pratiques

Evénement bilingue.

Vous aimerez aussi...

Musique

06 Août | 12h

LE SAGE BACH GARCÍA ALARCÓN

Dans le cadre du Festival International de Musique de Chambre de Provence

Abbaye de Sainte Croix,
Salon-de-Provence